Selon Wall Street, Apple est la société la plus respectée au monde

Apple sur le toit du monde.

Wall Street, le célèbre quartier d’affaires américain, établit chaque année un classement des sociétés les plus respectées, sans surprise la firme de Cupertino truste la première place.
Selon l’hebdomadaire Barron, Apple se classe numéro un du classement annuel des entreprises les plus respectées au monde, après avoir été battu l’an dernier par Berkshire Hathaway.

Apple a surpassé le classement de cette année en marquant 3,94 points. Son dauphin, Berkshire s’en sort avec 3,58 points et la moyenne générale de cette édition est de 2,37 points.

Berkshire Hathaway est relégué à la seconde place de ce classement, mais reste devant Boeing et Google qui se classent respectivement en troisième et quatrième places.
Barron déclare que « les iPhones, les iPads et les Mac ont amélioré la vie de milliards de personnes et que les investisseurs ont été impressionnés par une hausse des dividendes, les rachats d’actions et du fractionnement de celles-ci à 7 pour 1. »

La société californienne a également récolté le prix JD Powers, c’est une enquête de satisfaction client vis-à-vis des smartphones. La marque à la pomme avait déjà obtenu ce prix en mai grâce à ses iPads. Cependant,  la société a été détrônée par Google lors de l’édition 2014 du prestigieux BrandZ Top 100, classement réalisé par Millward Brown, qui classe les marques les plus prestigieuses (au niveau financier).

L’action d’Apple risque de battre des records

Une forte hausse de l'action Apple à prévoir ?

Une forte hausse de l’action Apple à prévoir ?

Fortune a interrogé plusieurs analystes de Wall Street par rapport à la valeur de l’action Apple, près des deux tiers d’entre eux fixent des objectifs de prix supérieure à 100$ par action. L’avis le plus optimiste provient de l’analyste Walter Piecyk, qui est affilié à la BTIG. Il estime que les nouveaux tarifs de Verizon et AT&T permettraient aux propriétaires d’iPhones de passer à l’iPhone 6 sans se ruiner. Seulement quatre des 24 analystes interrogés par Fortune voient l’action d’Apple chuter cet automne.